L’île aux oiseaux

loa teste de buch - bandeau ile aux oiseaux

Située au cœur du bassin d’Arcachon, l’Île aux Oiseaux est une zone de transition entre terre et mer offrant des paysages changeants au gré des marées. En fonction de ces dernières, la surface de l’île évolue d’environ 260 ha à marée haute à 1700 ha à marée basse.

 

Une même île, deux status juridiques

L’Île aux Oiseaux est organisée en deux entités : le domaine public maritime (DPM) de 218 ha, attribué au Conservatoire du Littoral dont la gestion a été confiée à la Ville de La Teste-de-Buch, et une partie privée centrale s’étendant sur 44 ha.
On distingue ainsi deux statuts juridiques différents pour la même île. Celle du domaine public maritime intégrant le territoire inondé et quelques secteurs non inondés et le domaine privé englobant la totalité du reste du secteur non inondé Cinquante-trois cabanes sont présentes au total, dont les deux célèbres cabanes tchanquées situées un peu plus en retrait au sud-est de l’Île aux Oiseaux. Les occupants des cabanes situées sur le DPM disposent d’une Autorisation d’Occupation Temporaire renouvelable tous les 7 ans.

 

L’Île aux oiseaux : Une gestion assurée par la Ville

Espace naturel remarquable et attractif, la protection de l’Île aux Oiseaux est importante afin que les activités humaines ne remettent pas en question ses fragiles équilibres écologiques.

Les réglementations existantes, la présence d’un garde employé par la Ville de La Teste-de-Buch et son accès difficile, que les mouvements des marées peuvent rendre dangereux, permettent heureusement de préserver son caractère sauvage.

Un plan de gestion, rédigé en 2013, détermine les objectifs et les moyens opérationnels permettant la protection et la valorisation de l’Île aux Oiseaux. Il est mis en œuvre par le garde-gestionnaire employé par la Ville.

 

L’Île aux Oiseaux, sa surprenante faune volante

L’Ile aux Oiseaux accueille plus d’une soixantaine d’espèces d’oiseaux. Certains oiseaux viennent nidifier comme la Gorgebleue à miroir, l’espèce phare de l’île.

L’Île aux Oiseaux représente une halte migratoire essentielle en Europe. Viennent hiverner la bernache cravant, le bécasseau variable, le courlis cendré, les goélands…

L’écosystème benthique joue un rôle majeur de nourricerie. Petits mollusques et prés-salés attirent de multiples espèces de poissons : bars, dorades royales, sardines, soles, anguilles… et d’oiseaux.

Le criquet, l’Oedipode des salines est un indicateur du bon état des prés salés.

 

Sa flore

La végétation de l’Île aux Oiseaux est dominée par les espèces halophiles (adaptées au milieu salé) qui se développent dans les prés salés et les habitats littoraux.

Parmi celles-ci, se trouvent deux espèces rares, le Statice de Dodart (Limonium dodartii) et le Statice à feuilles de lychnis (Limonium auriculiursifolium).

Les herbiers à Zostère marine et Zostère naine, éléments-clés de l’écosystème du Bassin d’Arcachon, sont localisées sur le pourtour de l’Île aux Oiseaux.

Elles constituent un habitat privilégié pour le développement de nombreuses espèces de poissons (refuge, alimentation, reproduction).

L’Île aux Oiseaux, un site naturel protégé

Site inscrit et protégé par un arrêté ministériel datant de 1943, l’Île aux Oiseaux fait aussi l’objet d’un classement en Espace Naturel Sensibles par arrêté préfectoral.  Ce territoire répertorié comme une Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et Faunistique de type I (ZNIEFF) et est également inscrit comme zone de protection Natura 2000. Ces différentes dispositions ont pour objectif la sauvegarde de l’écosystème de l’Île aux Oiseaux.


Pôle Environnement et Développement Durable
Hôtel de Ville – Niveau 1
Téléphone : 05 57 73 69 68