# Concert

ZZ Blues

Du vendredi 16 novembre au samedi 17 novembre à 20h00

Zik Zac

Tout public

5 € par soir (sur place)

https://www.facebook.com/events/238146520158209/

Le festival de blues du Zik Zac revient en force cette année. Du blues traditionnel au heavy blues plus électrique, en passant par des sonorités plus électro, nous vous proposons quatre concerts sur deux soirs !

 

Vendredi

(Marine Thibault Cat’s Eyes annulée / remplacée par Si’Art Sound & Camilo K-Bra)

21h // Si’Arts Sound & Camilo K-Bra

Deux artistes électroniques du tout jeune et prometteur label Yearning (prix MaMa festival) s’associent pour ouvrir le festival avec un set blues hors norme : un DJ et un saxophoniste ! Par ce que le blues est la racine et que toutes les autres musiques actuelles sont les fruits de son arbre, pourquoi ne pas donner sa chance à l’électro.

 

22h // Blackbird Hill

Les hommes importent peu.
Seule l’histoire qu’ils racontent mérite d’être entendue.
Mais si vous êtes curieux, que vous aimez sonder les âmes derrière les mots et les chairs derrière le cuir, sachez que la musique de Blackbird Hill, pour qui sait voir les signes, lève le voile sur ceux qui la font. Leurs deux chants s’accordent à l’étrange duel entre guitare et batterie, délivrant des compositions aux accents incantatoires. C’est sur scène, qu’ils délivrent l’énergie qui fait la matière même de leur musique. Le public devient alors, le temps d’une transe sonore, le témoin de paysages fantasmés et de vies vécues.
Un duo puissant (guitare / batterie) et deux voix qui fusionnent parfaitement : c’est ça Blackbird Hill.

 


Samedi

 

21h // Tom Woods

Une voix simple, une guitare maîtrisée à la perfection et un répertoire qui puise dans les racines profondes du blues : Robert Johnson, Muddy Waters ou encore John Lee Hooker. Tom est un musicien très sensible. Quand il joue, parfois ses propres compositions, c’est un monde entier qui se cache derrière ses yeux fermés. Sa transe est communicative, apaisante. Le son de sa guitare glisse sur nos oreille et sa voix, douce et solitaire, nous enveloppe dans un écho sans fin, vers l’infini des choses qui comptent vraiment : les émotions. Tom s’imprègne également de la force vitale des musiques indiennes et africaines pour nourrir son imaginaire et sa technique d’instrumentiste.

 

22h // Hoboken Division

“Nous pourrions imaginer un trou perdu sur les bords du Mississippi au travers de cette musique qui sent bon le vent de poussière qui vient se coller sur notre peau toute dégoulinante de sueur.”
Le groupe invoque les spectres électriques du blues de Rl Burnside, l’âme de Bessie Smith et les sirènes du rock garage de detroit dans des lamentations de Fuzz Sovtek. Mélange de delta/blues crasseux, leur musique et leur engagement les inscrivent dans la lignée des groupes underground français authentiques.

Repéré par le printemps de Bourges ou encore le célèbre magazine Rock ‘n’ Folk, le trio nancéien est plein de promesses.
Ils aiment et s’inpirent de : RL Burnside, Ennio Morricone, Rowland S. Howard, Spacemen 3, Nina Simone, BJM, VU, Mississippi Fred McDowell, 22-Pistepirkko, The Stooges, Movie Star Junkies, Gun Club …